Qu’est-ce que la zone de chalandise et comment la définir ?

La zone de chalandise est un élément essentiel pour l’ouverture et le bon fonctionnement d’un commerce ou d’une entreprise ! Mais comment la définir ? On vous explique tout !

Qu’est-ce que la zone de chalandise ?

Une zone de chalandise est, par définition, la zone géographique d’influence d’un commerce ou d’une entreprise. Autrement dit, elle correspond à l’endroit d’où provient la majorité de sa clientèle.

Analyser cette zone géographique est essentiel lors de la création d’une boîte ou l’ouverture d’un établissement, puisqu’elle permet de choisir le meilleur emplacement, de mieux connaître l’environnement dans lequel évoluera l’activité et d’en évaluer le potentiel.

Comment calculer la zone de chalandise ?

Cela dépend de plusieurs facteurs différents, comme :

  • la population de la zone et les habitudes des consommateurs ;
  • les spécificités de l’activité ;
  • ou encore l’environnement concurrentiel.

 

Il existe différents types de zone de chalandise, et toutes ne se calculent pas de la même manière. On fait le point !

Zones de chalandise isométriques et isochrones

La zone isométrique se calcule sur la base d’une distance métrique. Dans ce cas-là, on prête attention à la distance que devra parcourir le client pour arriver au point de vente.

La zone isochrone, quant à elle, se calcule en fonction du temps de trajet nécessaire pour rejoindre le point de vente.

Zones de chalandise primaires, secondaires et tertiaires

Pour caractériser les différentes zones de chalandises, il faut prêter attention à leur niveau d’attractivité.

  • La zone primaire correspond à la zone d’attractivité la plus élevée, et touche une majorité de clientèle.
  • La zone secondaire correspond à l’attractivité moyenne. Généralement, les clients disposent d’autres options attrayantes dans la même zone.
  • La zone tertiaire correspond à la zone d’attractivité la plus faible. Dans ce cas-là, il y a un travail à faire pour attirer la population en point de vente.

 

On parle de « hors zone » lorsque le potentiel est nul, ou que les seuls clients sont non-résidents de la zone et uniquement de passage.

Zone de chalandise virtuelle

Avec la montée en puissance du numérique et du commerce en ligne, la zone de chalandise pourrait être « mondiale ». Mais ce n’est pas si simple : même sur Internet, le commerce traditionnel n’est pas structuré pour pouvoir effectuer des transactions et des livraisons à travers le monde entier.

Il est donc important de travailler son référencement local pour toucher la population de sa zone de chalandise locale. Cette stratégie est d’autant plus importante pour les entreprises locales et les commerces de proximité.

Quels sont les critères pour définir une zone de chalandise ?

Vous vous installez, ou alors vous débutez, et vous souhaitez définir votre zone de chalandise ? Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Analysez le type de votre commerce et son influence.
  • Portez une attention au profil des clients potentiels en vous intéressant à leur âge, leur sexe, leur revenu, ou encore leur type de foyer.
  • Évaluez le pouvoir d’attractivité de l’adresse du point de vente physique et de son environnement direct.
  • Renseignez-vous sur l’état de la concurrence des points de vente existants.
  • Déterminez la valeur locative ainsi que la politique commerciale et urbaine du territoire.

 

Analyser et connaître sa zone de chalandise est une étape indispensable pour débuter une activité dans les meilleures conditions !

 

Le glossaire Solocal du marketing digital - banner


Les ressources sur le même sujet

Les sujets les plus consultés du moment

Vérifiez votre visibilité sur Google, facebook et PagesJaunes !
Vérifiez votre visibilité
sur internet
Cliquez ici pour vérifier votre visibilité sur internet