Image
18 mars 2019
Générer des contacts

Quelle est la différence entre emailing et newsletter ?

3 mn
Kenza
Auteur : Kenza
Coach Génération de Contact

L’emailing est une campagne de communication, la newsletter est un moyen d’information. Quels en sont les objectifs et caractéristiques propres ? Pourquoi a-t-on toujours tendance à les confondre ? On vous détaille les points à retenir.

Emailing vs. newsletter : des objectifs bien différents

L’emailing a une visée commerciale : il sert par exemple à prévenir vos clients ou prospects que vous avez une offre intéressante ou que vous organisez un événement. Il a pour but de faire la promotion de votre marque, de vos produits ou de votre service. Il est censé toucher les clients avec du contenu qui les intéresse.

L’objectif d’une newsletter est en revanche de fidéliser vos clients. C’est un email dans lequel vous allez raconter des histoires : nous avons reçu les nouveaux modèles (pour un magasin de vêtements), notre carte vient de changer voici d’où viennent les aliments (pour un restaurant) ou comment marier tel vin avec tel fromage (pour un fromager ou un caviste).

Quelles cibles ?

Lorsque l’on envoie un emailing, on s’adresse à un ensemble de clients et de prospects connus ou non. C’est souvent un envoi massif commercial : c’est donc à vous de choisir votre cible. Il existe aujourd’hui des techniques et des offres qui permettent de choisir des destinataires en fonction des profils qui vous intéressent (les jeunes mamans, les seniors…) – comme les outils de campagne emailing.

Une newsletter sera, quant à elle, adressée à un listing d’abonnés qui vous auront déjà donné l’autorisation de leur envoyer des emails. Il s’agit potentiellement de tous les gens avec qui vous avez déjà été en contact et qui sont souvent déjà clients chez vous.

Quel contenu ?

Une rédaction très « promo » est favorisée pour l’emailing. L’email commercial est souvent concis, avec l’idée de vite convaincre le destinataire que vous proposez une super offre. Couleurs vives, accroches percutantes, un message essentiel : l’idée, c’est de faire cliquer. Pour définir une stratégie de contenu, c'est par ici ;) 

La newsletter a vocation à raconter des histoires, aussi modestes soient-elles. Il est important d’y écrire correctement : vos abonnés sont des lecteurs avant d’être des clients ou des prospects.

À quelle fréquence ?

L’emailing s’envoie ponctuellement, en « one shot ». Vous pouvez faire un envoi massif à une période stratégique (le premier jour des soldes par exemple) puis envoyer des relances aux personnes qui n’auraient pas ouvert l’email.

La newsletter prend la forme d’un feuilleton : sa périodicité est établie, en s’abonnant les lecteurs s’attendent à la recevoir à un certain rythme. Elle peut être quotidienne, hebdo, ou mensuelle – au-delà, ce n’est plus une newsletter, mais un email envoyé de temps en temps. Attention donc : proposer une newsletter vous engage à tenir le rythme. Vous créez ainsi une relation continue qui vous permet de rester « dans la tête » de vos destinataires.

Entre l’emailing et la newsletter, aucun choix « soit l’un soit l’autre » n'est à faire. Les deux formats se complètent selon vos objectifs et votre capacité à produire du contenu de qualité. Si vous ne pensez pas avoir suffisamment de choses à raconter, commencez par un emailing de temps en temps. Vous aurez tout le loisir ensuite d’ajouter une newsletter à votre offre !

  • Générer des contacts
  • Générer des RDV / Réservations
  • Booster mon trafic en magasin
  • Commerçant
  • Restaurateur / Hôtelier
  • Prestataire de Services
  • Pro de l'Habitat
  • Pro de Santé

Les plus récents

Image Black Friday 2019 : nos astuces pour générer plus de ventes !
08 novembre 2019
Être présent
Black Friday 2019 : nos astuces pour générer plus de ventes !
Lire la suite
Image Création de contenu : l’arme secrète de votre référencement naturel
02 novembre 2019
Être visible
Création de contenu : l’arme secrète de votre référencement naturel
Lire la suite
Image Avis Google : quel impact sur votre référencement local ?
31 octobre 2019
Gérer ma e-reputation
Avis Google : quel impact sur votre référencement local ?
Lire la suite