Professionnels de santé : il est temps de passer au web

Depuis 2015, la santé se connecte au monde numérique… et aux patients ! En cause, une politique publique qui valorise la « e-santé » – ou « santé numérique », voire même « télésanté » si vous préférez. Le concept ? Allier les outils et les technologies numériques au monde de la santé. L’enjeu principal : faciliter l’accès aux soins pour le plus grand nombre et combattre les déserts médicaux. Alors, comment être plus présent sur le web sans dépasser les limites de la déontologie ? On vous dit tout !

e-santé visibilité sur Internet

Vos patients sont sur Internet : pourquoi pas vous ?

Le saviez-vous ? 77 % des patients parcourent les avis en ligne pour choisir un praticien. Avant même de consulter, ils sont 6 sur 10 à faire une recherche sur leurs symptômes. Et ça ne s’arrête pas là : après consultation, ils sont encore ¼ à vérifier sur Internet les informations que vous leur transmettez.

On peut le décrier, mais c’est ainsi : Internet intervient à toutes les étapes de la prise en charge. Problème ? L’expertise des professionnels de santé est trop peu présente en ligne. Profitez donc de ce manque pour partager vos connaissances : les patients ont besoin de vous !

Expliquer et vulgariser, c’est ce que vos patients attendent de vous. Savoir leur dire ce dont ils souffrent clairement, sans jargon, et faciliter leur guérison, c’est votre rôle. En le faisant sur Internet, vous vous rendez disponible pour un plus grand nombre de patients. De quoi créer un vrai sentiment de confiance auprès d’eux, gagner en temps, optimiser la gestion de vos tâches récurrents, voire (mieux) remplir votre salle d’attente !

E-santé : un site internet pour bien communiquer avec vos patients

Depuis 2011, le Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM) encourage les praticiens à être présents sur la toile. Et pour cause, les retombées sont nombreuses ! Étendre sa notoriété localement, faciliter la relation médecins-patients et l’accès aux soins, mieux informer les populations, faciliter les campagnes de sensibilisation… Vous avez tout à y gagner.

Pour ça, le mieux est encore d’avoir votre propre site Internet. Un bon moyen d’établir un premier contact avec votre patientèle, mais aussi : 

  • d’inviter les internautes à consulter dans votre cabinet ;
  • de leur apporter des informations sur votre spécialité, votre formation, vos consultations, vos équipements ou encore vos locaux ;
  • de mettre en avant vos infos pratiques : adresse, horaires, honoraires... ; 
  • d’intégrer la prise de rendez-vous directement depuis votre site ;
  • de rassurer vos patients en leurs apportant des conseils.

Et la déontologie, dans tout ça ?

Les règles de la déontologie médicale sont édictées par le CNOM. Au sujet de la présence en ligne, une charte a été publiée en 2014. Pensez à intégrer les préconisations du CNOM sur votre site Internet – et à prévenir l’ordre des médecins de sa mise en ligne !

 

Boostez la visibilité de votre site 

Avoir un site web pour s'engager dans une démarche de e-santé, c’est bien. Faire en sorte que vos patients le voient, c’est encore mieux. Voilà quelques outils et conseils qui vous aideront à être mieux présent et à communiquer sur Internet

Un site Internet mis à jour régulièrement 

Les internautes adorent les nouveautés. Et ça tombe bien, parce que les moteurs de recherche aussi. Vous le savez surement, Google raffole des contenus récents et authentiques. Ils sont d’ailleurs mieux référencés. Vos futurs patients ont donc beaucoup plus de chance de les voir.

Mais que publier ? Le CNOM encourage la diffusion d’informations de santé par les praticiens eux-mêmes. Et en tant que professionnel de santé, vous être reconnu par vos patients comme une source sûre d’information. L’enjeu est donc de diffuser des contenus fiables et mis à jour régulièrement sur votre site pour satisfaire les besoins d’information des internautes. Le vrai plus ? Contrairement à un blog ou un forum (où chacun peut s’improviser médecin s’il le souhaite), vous avez sur votre site la maîtrise complète de la qualité des informations que vous souhaitez diffuser.

Pour garantir le traitement objectif de l’information diffusée, vous pouvez - par exemple - partager les conseils traditionnellement affichés dans votre salle d’attente, ou les fiches pratiques que vous remettez à vos patients. L’exercice sera alors de mettre en avant les mots-clés et les expressions qui pourraient amener un internaute vers votre site web. Mais aussi de varier le vocabulaire utilisé et éviter les termes trop génériques.

 

Testez votre visibilité en ligne

 

Google MyBusiness et PagesJaunes : les 2 piliers de votre visibilité

Google MyBusiness et PagesJaunes sont, en France, les 2 outils incontournables pour les professionnels inscrits dans une démarche de e-santé et de visibilité sur Internet

Google MyBusiness

C’est l’encart qui s’affiche à la suite de 95 % des recherches locales de professionnels sur Google. En somme, c’est un peu comme votre carte de visite sur Internet. On y trouve les informations essentielles pour vous localiser et vous contacter. 

Un outil gratuit que vous devez actualiser régulièrement. Pourquoi ? Pour tenir vos patients au courant de tous les changements de votre cabinet (congés, modifications d’horaires, etc.), ou encore leur permettre de prendre rendez-vous via des solutions en ligne

PagesJaunes 

PagesJaunes est, quant à lui, l’équivalent historique français de Google MyBusiness. Avec pas moins de 296 millions de recherches en 2016 sur son site Internet (Baromètre Santé PagesJaunes, 2017), c’est le mastodonte national des services de recherches locales de professionnels.

Le site remplit sensiblement les mêmes fonctions que Google MyBusiness, et l’inscription y est gratuite ainsi que la possibilité de prise de rendez-vous. Pour asseoir votre présence en ligne nationalement comme localement, il est indispensable d’y être présent. Rendez-vous sur notre article dédié pour savoir comment créer votre page personnalisée.

Réseaux sociaux : 3 raisons pour y aller

Ils font partie du quotidien de vos patients, et peut-être aussi du vôtre. Mais comment utiliser les réseaux sociaux – principalement Facebook – à des fins professionnelles ? Réponse en 3 points.

Vous informer et faire de la veille

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui la source principale d’information des internautes. Et à juste titre ! Les établissements de santé les utilisent de plus en plus fréquemment pour diffuser leurs informations, des offres d’emplois, des événements. Le CNOM conseille d’ailleurs aux praticiens de les utiliser comme un outil de veille supplémentaire.

Accélérer les échanges et la diffusion d’informations

En utilisant Facebook, vous disposez d’un relais supplémentaire pour communiquer sur vos informations pratiques (horaires, adresse, spécialité, etc.) Gros bonus : la viralité des posts sur les réseaux sociaux permet de propager l'information rapidement et toucher de nombreuses personnes. 

Partagez-y donc régulièrement vos actualités et vos connaissances, mais pas seulement. Un besoin urgent de don de sang ? Une info importante à faire circuler ? C’est l’occasion immanquable de créer un petit post.

Échanger et « réseauter » avec vos pairs

Même sans être commerçant, avoir une page Facebook ou LinkedIn permet de se construire un réseau. Il existe de nombreux groupes sur Facebook et LinkedIn (privés ou non) de praticiens qui échangent sur leur métier. De quoi monter en compétence sur de nombreux sujets, et vous forger un solide répertoire de connaissances.

Être présent sur Internet lorsque l’on est professionnel de santé permet de créer du lien avec sa patientèle. Informations pratiques, actualités, conseils médicaux… les contenus à partager sont nombreux quand on se lance dans la e-santé. Vous souhaitez aller encore plus loin ? Les solutions de Presence management et prise de rendez-vous en ligne vous garantissent une visibilité optimale sur toutes les plateformes. Pensez-y !

Découvrir l'offre Solocal