Image
05 juin 2020

6 méthodes pour démarcher des clients après le confinement

7 mn
Kenza
Auteur : Kenza
Coach Génération de Contact

Très attendue par de nombreuses entreprises, la reprise d’activité est devenue (enfin !) réalité. Mais les professionnels se posent encore beaucoup de questions pendant cette période de reprise post-confinement. Comment faire pour relancer son chiffre d’affaires ?  Les clients vont-ils revenir naturellement ? Grâce au web, vous pouvez solutionner toutes ses problématiques. Le digital peut facilement vous aider à prospecter et relancer votre activité avec succès. On vous explique comment.

Comment démarcher des clients grâce au digital ? 

Pour un certain nombre de professionnels, avoir un site web se limite à une simple site vitrine, faisant office de carte de visite, sans objectif business précis ni réel but marketing. Vous nous direz : « Avoir un site internet, c’est déjà un bon début. » Et c’est vrai ! Mais on peut faire largement mieux qu’un site vitrine, surtout quand on sait qu’une entreprise à 2,2 fois plus de chance d’être en croissance si elle active le levier digital !

L’argument qui fait mouche pour les commerçants : 78% des consommateurs s’informent d’abord en ligne avant de se rendre en boutique ?1. Le digital est donc clairement la clé du succès.

Voici 6 solutions pour attirer des clients potentiels après le confinement, ceux qui sont déjà à la recherche d’informations et prêts à consommer à nouveau.

1- Le référencement de votre site internet pour attirer des clients naturellement

Le référencement naturel ou SEO (Search Engine Optimization) constitue la première brique de votre stratégie de prospection d’après confinement. Ce levier marketing rentre dans la catégorie « Inbound Marketing », c’est-à-dire que les clients viennent naturellement vers vous. Mais comment faire de façon pratique ?

Votre marque ou votre commerce doit d’abord remonter dans les moteurs de recherches et être visible dès la première page des résultats. Oui et donc ? En résumé, pour plaire aux robots qui lisent en permanence toutes les pages web du monde entier, vous devez fournir :

  • Un site web construit dans les règles SEO,
  • Des pages qui travaillent des mots-clés appartenant à la sémantique de votre métier,
  • Des mots-clés qui correspondent également aux recherches des internautes sur Google,
  • Des publications fraîches et régulières (actualités, conseils pratiques, livres blancs…).

2- Comment démarcher des clients avec le SEA ?

91 % des clics sur Google se font sur la première page2. Une bonne nouvelle car c’est bien à cet endroit que se placent vos campagnes Google Ads (anciennement AdWords ) : c’est à dire en haut des résultats de recherche Google, juste avant ceux qui remontent naturellement.

Avec le SEA (Search Engine Advertising) ou référencement payant, vous maximisez vos chances de capter une audience appétente, c’est-à-dire en quête d’informations sur vos produits. Alors, comment démarcher des futurs clients avec le SEA ?

Depuis l’outil Google Ads (à savoir le plateforme publicitaire de Google), vous sélectionnez des expressions en lien avec votre activité. Elles doivent aussi correspondre aux mots-clés que vos prospects tapent naturellement dans le moteur de recherche. Vous pouvez également affiner votre sélection d’expressions en utilisant la fonction « ciblage géographique ». Vous ciblez ainsi directement les prospects qui se trouvent dans votre zone de chalandise, ou celles dans lesquelles vous intervenez : « urgence fuite d’eau Nantes », « dépannage plomberie Saint-Herblin » ou « plombier pas cher Rezé »… Un ciblage « droit dans le mille » !

Google AdWords (appelé Google Ads désormais) est la plateforme la plus utilisée. Pensez bien votre stratégie et évitez par exemple les mots-clés génériques comme « baskets » si vous êtes marchand de chaussures. Vous verrez d’ailleurs par vous-même que le coût de ce mot-clé est très compétitif ! Choisissez plutôt des expressions plus longues qui qualifient vraiment votre offre : « chaussures de sport confortables légères » par exemple. Avec le SEA, vous prendrez une longueur d’avance sur ce concurrent qui ne fait rien hormis attendre sagement que les clients reviennent post-confinement.

3- Le display pour cibler encore plus de clients

Le web offre une quantité colossale d’informations aux internautes, le plus souvent gratuitement. La contrepartie ? C’est la publicité ! Les bannières publicitaires que vous voyez s’afficher sous forme d’encart avec photo, gif ou textes font partie de ce dispositif que l’on appelle « display ». 

Mais du coup, comment démarcher des clients via le display ? Concrètement, une campagne display permet d’afficher une publicité visuelle (faire la promotion d’un nouveau produit ou d’un avantage comme les frais de livraison offerts post-confinement par exemple), sur plusieurs sites internet. Ces derniers sont soit en affinité avec votre activité, soit ils possèdent une forte audience comme les sites de presse (lefigaro.fr, 20minutes.fr, elle.fr…).

Pour mettre en place une campagne Display via Google Ads, il faut suivre les étapes suivantes : 

  1. Créer une nouvelle campagne sur la plateforme, en sélectionnant le réseau display uniquement, et donner un nom à cette campagne.
  2. Il faut ensuite choisir, au coeur d’un formulaire, les zones géographiques et les langues ciblées par la campagne.
  3. L’étape suivante consiste à paramétrer la méthode de ciblage : préférez-vous diffuser vos bannières en fonction des requêtes de l’internaute, en fonction de ses centres d’intérêt, de son âge, de son sexe ou d’autres critères ?
  4. La dernière étape consiste à importer vos visuels sous format jpeg afin qu’ils soient diffusés sur les sites thématiques ciblés par votre campagne.

Gardez en tête que, plus vous toucherez un large public (ce qui serait tentant !), moins vos publicités auront d’impact sur les personnes qui constituent votre « cœur de cible », c’est-à-dire celles prêtes à acheter vos produits ou vos services. L’enjeu est d’être suffisamment précis dans le ciblage de vos publicités pour maximiser votre taux de conversion. La publicité display nécessite un certain budget mais cela peut en avoir le coup pour booster la notoriété de votre entreprise et informer largement sur votre reprise d’activité.

4- Comment démarcher des clients via des campagnes emailing ?

Avec 293 milliards d’emails envoyés dans le monde en 2019 (hors spam)3, l’email se place au centre de toutes nos communications quotidiennes. Et l’emailing est à la fois un excellent outil de fidélisation et de prospection à distance, surtout en ces temps de déconfinement.

Comment démarcher si vous avez des emails de clients et de prospects en base ? Le canal emailing est un bon levier pour tester des actions et être proactif à moindre coût.

Vous pouvez communiquer par exemple sur :

  1. Vos récentes réalisations malgré la crise sanitaire ou votre actualité de reprise d’activité.
  2. Vos mesures d’hygiènes appliquées afin de rassurer les prospects et clients qui souhaitent venir vous rendre visite en boutique ou consommer en terrasse.
  3. Vos nouvelles modalités pour les rendez-vous comme l’aménagement de plages horaires spécifiques pour ne pas être trop nombreux dans votre salon de coiffure.
  4. Les webinaires ou formations en ligne que vous avez travaillez pendant le confinement
  5. Vos promos du moment pour fêter la reprise d’activité ou booster votre trafic en boutique.

L’astuce du coach

Avant tout envoi d’emails, nettoyez votre base de données emails en supprimant les contacts qui n’ouvrent pas vos emails ou qui ne réagissent plus à vos communications depuis longtemps. Vous optimiserez ainsi la délivrabilité (nombre d’emails qui atterrissent vraiment dans la boîte mail de vos contacts) et les statistiques de performance de vos campagnes emailing.

 

5 - Comment démarcher les clients sur les réseaux sociaux ?

Facebook compte 28,1 millions de visiteurs par jour et Instagram, 11 millions4. Vous faites déjà les yeux ronds, c’est sur ! Rien d’étonnant à ce que les budgets publicitaires sur les réseaux sociaux soient en train d’exploser. On estime une croissance annuelle de 17% entre 2016 et 20215.

Donc on fait quoi ? On y va, bien entendu ! En cette période de déconfinement, les réseaux sociaux vous aideront à gagner en visibilité et à générer des ventes. 

D’ailleurs, chaque réseau social possède sa propre régie publicitaire. Vous pouvez les utiliser pour organiser vos campagnes de publicité que l’on appelle « publications sponsorisées ». Mais avant de vous lancer, voici quelques conseils : 

  • Déterminez votre cible, c’est-à-dire dressez le profil type du meilleur client. Est-il jeune ? Âgé ? Est-il célibataire ou en famille ? Quel est son niveau de revenu ? Quels sont ses autres centres d’intérêt ? Ces détails vous permettront de cibler finement les prospects qui ont la plus forte probabilité d’acheter l’un de vos produits ou services. 
  • Créez des messages créatifs qui correspondent aux attentes de vos potentiels clients. De quoi ont-ils envie après cette crise du Covid-19 ? Vous avez un salon de beauté et une clientèle âgée de plus de 40 ans ? Diffusez une campagne sur votre réouverture et proposez en cadeau un massage visage. N’hésitez pas non plus à poster une vidéo pour informer la clientèle sur votre réouverture, les rassurer sur les mesures d’hygiène ou booster vos nouveautés !
  • Pensez au ciblage géographique. Si vous avez n’avez qu’une seule boutique, ou que 2 commerces dans 2 villes différentes, pas la peine de diffuser votre publicité sur toute la France. Ajoutez un critère de ciblage géolocalisé sur vos zones de chalandise : à présent que la limite de 100 km est levée (youpi !), prenez en compte la fin des restrictions de déplacement pour ces critères géographiques.
  • Vous avez un site e-commerce ? Faites du retargeting. La mécanique est simple : chaque fois qu’un potentiel client consulte une de vos pages produits de votre site, il verra ensuite la publicité de ce produit dans son fil d’actualités Facebook. Un bon moyen pour ancrer vos produits dans les esprits et augmenter vos ventes pendant le déconfinement.

Enfin, n’oubliez pas d’analyser les performances de vos campagnes publicitaires et de tester plusieurs messages pour déterminer ceux qui fonctionnent le mieux.

6- Et l’achat de leads, on en pense quoi ?

Le mot « lead » en anglais signifie « conduire ». En marketing, un lead est un contact potentiellement intéressé par votre offre qui va devenir ensuite un « prospect » une fois que vous l’aurez contacté, puis, un client quand il aura acheté. Le lead est donc vraiment la première étape dans le parcours d’achat de votre futur client. En clair, vous le « conduisez » jusqu’à la vente. 

Lorsque vous faites un achat de leads, vous achetez des prospects intéressés par les services ou les produits que vous proposez. Ces prospects dits « qualifiés » ont déjà exprimé un besoin qui correspond à votre offre. Cet intérêt s’exprime au travers de requêtes spécifiques, de recherches d’informations ou bien de visites sur des sites thématiques.

On peut générer des leads sur internet via différentes mécaniques comme les formulaires de contact sur un site web, une campagne d’emailing ou encore des publicités diffusées sur les réseaux sociaux. Une fois que les leads ont été collectés, il faut organiser tout une stratégie pour amener ce contact vers l’achat. Voici un exemple de parcours :

  • Vous publiez une campagne de publicité sur LinkedIn qui annonce par exemple des délais de production dans vos ateliers toujours aussi performants dès le déconfinement.
  • La publicité renvoie vers un formulaire situé votre site web. Là, vous récupérez l’email et le numéro de téléphone du contact et éventuellement, les produits qui l’intéressent.
  • Vous envoyez ensuite un message email pour confirmer la bonne réception de la demande.
  • Vous contactez la personne dans les 24h pour effectuer une première démarche commerciale par téléphone.
  • Rien ne se passe au bout de 15 jours ? Vous faites une relance par téléphone ou par email avec une offre promotionnelle. 

D’ailleurs, sachez que l’achat de leads est plus utilisé dans le milieu de la vente entre professionnels, le marché BtoB comme on dit ! 

Bon à savoir

Solocal vous propose par exemple Booster Contact, une solution d’achat de leads qualifiés. Concrètement, nous faisons apparaître vos annonces sur les moteurs de recherche, sur PagesJaunes ou sur les sites de notre réseau de partenaires.

Ces annonces sont diffusées lorsqu’un internaute recherche des services ou des produits similaires à votre activité. En cliquant sur ces annonces, il atterrit sur une page conçue pour l’inciter à vous contacter. Vous disposez alors de son contact, et pouvez le transformer en client.

 

Une stratégie digitale bien pensée se transforme en un outil de prospection nouvelle génération percutant pour capter de nouveaux clients et faire s’envoler votre notoriété. Si vous vous demandiez comment démarcher des clients en ces temps troublés de distanciation sociale, vous avez maintenant tous les atouts webmarketing en main. A vous de jouer !

 

1. https://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/1147239-infographie-les-pratiques-du-web-to-store-en-france/ 2. Solocal 3. Radicati Group 4. https://www.blogdumoderateur.com/50-chiffres-medias-sociaux-2020/ 5. https://www.ladn.eu/adn-business/experts-metiers/digital/social-media-digital/community-management/comment-bien-definir-strategie-social-advertising/
Enjeu
Générer des contacts
Secteur
Commerçant - Prestataire de Services - Réseau d'enseignes

Les plus récents

Vérifiez votre visibilité sur Google, facebook et PagesJaunes !
Cliquez ici